Reconversion professionnelle : la possibilité de démissionner ?

Publié par

Vous êtes nombreux à ne pas oser démissionner pour vous lancer dans une reconversion professionnelle, par peur du risque.

Mais, savez-vous que depuis le 1er novembre 2019, vous avez la possibilité de démissionner tout en ayant droit à l’allocation chômage pour vous aider à vous lancer ?

Quelles sont les conditions ?

1 : S’assurer que vous répondez aux critères

  • Être en CDI
  • Justifier d’au moins 5 ans d’activité salariée continue chez un ou plusieurs employeurs

2 : Avoir un projet de reconversion professionnelle présentant un caractère réel et sérieux

Pour les projets de reconversion professionnelle nécessitant le suivi d’une formation, vous devrez présenter dans votre dossier :

  • Votre projet de reconversion ;
    • Les caractéristiques du métier souhaité ;
    • La formation envisagée et les modalités de financement envisagées ;
    • Les perspectives d’emploi à l’issue de la formation.
  • Pour les projets de création ou de reprise d’une entreprise :
    • Les caractéristiques et les perspectives d’activité du marché de l’entreprise à créer ou à reprendre ;
    • Les besoins de financement et les ressources financières de l’entreprise à créer ou à reprendre ;
    • Les moyens techniques et humains de l’entreprise à créer ou à reprendre.

3 : Formaliser votre projet

Avant de démissionner, demandez un CEP (conseil en évolution professionnelle) auprès d’un des opérateurs dédiés pour finaliser votre projet. Il vous sera alors remis un document de synthèse à l’issue de votre entretien. Ce document est obligatoire pour faire valider votre projet par la commission paritaire interprofessionnelle régionale et servira également de base au projet personnalisé d’accès à l’emploi (PPAE) défini avec votre conseiller Pôle emploi.

Surtout, attendez la réponse de la commission avant de démissionner.

4 : Vous inscrire à Pôle Emploi

Inscrivez-vous comme demandeur d’emploi, au plus tard dans les 6 mois qui suivent la validation par la commission, de votre projet de reconversion.

Les démissionnaires ayant un projet de reconversion « réel et sérieux » bénéficient de l’allocation d’aide au retour à l’emploi dans les mêmes conditions que les autres demandeurs d’emploi.

Attention :  Pôle emploi vérifiera la réalité de votre projet et sans motif légitime de sa mise en œuvre, vous pourriez être radié de la liste des demandeurs d’emploi pendant quatre mois.

Bon à savoir : Avant toute démarche, vous pouvez solliciter Pôle Emploi afin d’obtenir des informations.

Les conseillers sont formés et répondent aisément aux questions relatives à ce dispositif. Ils pourront vous accompagner tout au long de vos démarches.

Un bilan de compétences vous aidera à sécuriser votre projet. Le Bilan peut être entièrement financé via votre CPF ! Alors n’hésitez plus, contactez nous.

Sandra FIEF
Consultante en Bilan de Compétences, Chargée RH
01 61 08 63 90 – sfief@cbp-socialconsult.fr

Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Classés dans :, ,

Cet article a été écrit par Cynthia Pedrosa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *