Entretien d’explicitation : pratique

Publié par

De Cynthia Pedrosa, ni Fée, ni Magicienne

Coach Professionnelle, Accompagnatrice en VAE, Conseillère en Bilan, DRH

Facilitatrice en émergence de Compétences, Fondatrice de CBP SOCIAL CONSULT et CBP CE

D’un récit succinct à une expérience « Moteur » et contextualisée

Je souhaitais, au travers ce 2nd article sur l’entretien d’explicitation, vous faire partager ma pratique. Vous découvrirez le récit d’un 2nd exemple concret d’entretien où, vous comprendrez, que seules quelques reformulations Echos peuvent tout changer, où il n’est pas utile de questionner « à tout va » mais de réfléchir à redonner du sens en contextualisant chaque situation.

La spécificité de l’entretien d’explicitation est de viser la verbalisation de l’action qui permet de développer des situations, des gestes et des pratiques qui ont été sous-estimés.

J’ai accompagné Anita, 41 ans et 15 années d’expérience professionnelle en Maison Médicalisée, dans sa VAE. Elle est, depuis plusieurs années, notamment en charge d’accompagner les résidents dans les gestes de la vie quotidienne, intégrant l’aide au repas et la toilette, elle veille à développer ou garantir leur autonomie et réfléchit à des projets d’activité qu’elle peut ensuite mettre en place (ce qui inclut la détente corporelle).

C’est donc naturellement qu’Anita aspire à obtenir son Diplôme d’Etat Moniteur Educateur, par le moyen de la VAE.

Préparation

Notre 1er entretien a naturellement consisté à rappeler le cadre de l’accompagnement VAE et à parcourir et « éplucher » le référentiel 멋진헛간 mp3 다운로드.

Le 2nd entretien m’avait permis de détecter qu’Anita avait beaucoup de mal à hiérarchiser ses pensées et son histoire professionnelle. Ainsi, au 2nd entretien, je l’ai guidée dans l’organisation de celles-ci et lui ai permis de se structurer. Anita n’a jamais eu l’habitude de s’exprimer, oralement ou à l’écrit, sur son parcours et sur son choix professionnel. Je sens chez Anita un besoin de cadre, un besoin de structure.

Le 2nd entretien a d’ailleurs permis de lui faire découvrir la méthode QQOQCCP : une méthode d’analyse simple mais tellement efficace ! En ma qualité de Facilitatrice, je communique cet outil à certains de mes candidats (sous la forme d’un tableau). D’autres se voient transmis davantage le diagramme d’Ishikawa ou divers outils (aide à l’écriture etc..)

Nous avons terminé ce 2nd entretien par un choix d’activité pour le 3ème RDV relatif au domaine 1 du DEME : Accompagnement social et éducatif spécialisé.

Entretien d’explicitation…

Evidemment, j’ai pris soin de préparer ce 3ème RDV. Mon compte-rendu du 2nd RDV était précis et m’a permis de coucher mes pensées mais aussi de tracer les objectifs prévus.

J’avais envie de partager avec vous ce nouveau bout d’entretien d’explicitation que j’ai mené avec Anita au cours du mois d’octobre 2019 Download cad pattern.

Anita avait pris le temps de « taper à l’ordinateur » son activité. J’avais noté qu’Anita a fait l’achat d’un PC pour réaliser sa VAE. Elle découvrait l’environnement et prenait un plaisir certain à mettre au propre son histoire.

Avec assiduité, elle m’avait adressé sa production écrite 7 jours avant notre RDV. Mon objectif, pour ce bout d’entretien d’explicitation, était de mettre définitivement en évidence les 3 compétences avérées suivantes :

  • Instaurer une relation
  • Aider à la construction de l’identité et au développement des capacités
  • Assurer une fonction de repère et d’étayage dans une démarche éthique

J’ai senti à la lecture du récit d’Anita qu’il me manquait des informations… qu’il manquait du contexte et un « moteur ».

Pour cet entretien, j’optais de le démarrer différemment. Plutôt que de faire lire mes annotations à Anita, je souhaitais lire à voix haute sa production pour que nous puissions en discuter. L’activité choisie par Anita était passionnante et totalement en phase avec la démarche VAE : Activité snoezelene : séance sensorielle et massage médiateur

Accompagnateur :  » Merci Anita pour votre récit. L’activité décrite est véritablement passionnante. Je souhaitais que nous puissions la lire ensemble pour que cela nous amène à discuter. Etes-vous d’accord avec cela ? « 

Anita :  » Je préfère oui. « 

Je procède à la lecture weary day.

Accompagnateur :   » De mon retour du congé parental j’ai été surprise de retrouver une résidente – Katia – dans un état d’affaiblissement assez fort. J’ai décidé de travailler avec elle sur le bien-être avec un travail autour de la prise de conscience de son corps [comme j’ai eu la formation de relaxation ainsi que « la » snoezelen : deux activités qui regroupent des critères qu’il me semble important de tenter avec elle car avant elle refusait toujours ce qui était dans le bien-être et n’acceptait pas le toucher ni le fait de rester immobile]. Nous en avons discuté en équipe puis j’ai demandé à la coordinatrice de le programmer dans le planning. Elle a accepté.

J’ai donc réalisé la séance de relaxation avec Katia. J’ai commencé par les mollets et quand Katia m’a fait comprendre qu’elle ne voulait plus j’ai arrêté. J’ai tout de même fait les genoux et les épaules. Cette activité est importante pour le bien-être de Katia et cela l’aide à prendre conscience de son corps. « 

En Accompagnement VAE, de nombreux candidats ne prennent pas conscience pleinement des activités qu’ils réalisent. Ces activités sont tellement ancrées en eux que tout leur paraît naturel. Par ailleurs, et d’autant plus dans le Secteur Medical et Social, parler d’eux-mêmes, s’exposer, n’est pas facile galaxy internet videos. Par expérience, les candidats me font part qu’ils ont le sentiment de mettre « en avant », d’être prétentieux.

Tout l’enjeu du Facilitateur est de réussir à faire comprendre qu’il n’est pas prétentieux ou narcissique de parler de soi en disant JE.

Accompagnateur : « Je comprends de votre récit que dès que vous avez eu l’accord de votre hiérarchie, vous êtes allée dans la chambre de Katia pour réaliser la séance. La séance semble avoir été rapide. »

Je n’en dis pas trop. Je cherche ainsi à la faire rebondir et expliciter, qu’elle trouve en elle les ressources sans l’influencer et l’orienter.

Anita :  « Je n’ai pas réalisé la séance immédiatement car il me fallait préparer. Katia a besoin de sécurité. Si elle ne peut pas s’exprimer clairement, elle communique et je communique avec elle pour lui faire comprendre. C’est important qu’elle accepte les activités. Je crée des liens avec les résidents. Donc avant de lancer la séance, j’ai été dans la chambre de Katia pour l’informer que je lui proposais une séance de snoezelen à 15h dans sa chambre, pour qu’elle puisse se détendre. »

Accompagnateur :  » Proposais ? « 

Anita :  » Bien sûr 한게임 장기 다운로드. Je lui parle. Doucement. En même temps, je lui prends la main. Je fais en sorte qu’elle me voit. Je lui souris. Elle ne m’a pas répondu comme un autre résident l’aurait fait mais elle a émis un son, calme avec un hochement de tête. Aussi, j’ai pu aérer la chambre avant de faire la séance.

Vous savez, d’habitude les séances se déroulent dans la salle SNOEZELEN mais pour Katia, j’ai pensé que, pour la 1ère séance, il était préférable qu’elle reste dans une pièce où elle se sent bien et en sécurité. SON ESPACE à elle.

Aussi, j’ai préparé tout le matériel que j’ai mis sur le chariot. J’étais ainsi certaine que je ne manquerai de rien. « 

Accompagnateur :  » Le matériel ? « 

Anita :  » Oui, j’ai préparé le chariot SNOEZELEN avec le diffuseur d’huile, le médiateur, des serviettes, le lecteur audio et les enceintes, les tubes de lumière. Elle avait l’air si contente quand j’ai préparé la chambre. Elle me l’a montré vous savez. Elle ne criait pas. Elle regardait avec des grand yeux. Elle faisait des gestes. Elle semblait contente. J’ai installé une ambiance apaisante en fermant les stores. J’ai mis une lumière douce et en route une musique relaxante.

Je l’ai installé dans son lit dans une position réconfortante et sécurisante, l’ai rassurée et lui ai expliqué le déroulement de la séance. Mon rôle est important car je dois capter son attention et installer une relation de confiance pour qu’elle se sente en sécurité. « 

Accompagnateur :  » Qu’est-ce qu’une position réconfortante et sécurisante ? « 

S’ensuit une explicitation fascinante des techniques de Moniteur Educateur pour mettre en place un résident dans son lit. J’ai lu sur le visage de ma Candidate tout l’intérêt et la passion de son métier. Enrichissant. Quel beau métier l’Accompagnement VAE !

Elle finit par m’expliquer avoir positionné la résidente sur le ventre.

Anita :   » Je lui montre également le médiateur avec lequel je dois la masser et lui met dans les mains. Il s’agit d’une sorte de balle en éponge. Puis, je procède à une prise de contact avec le massage en direct avec le médiateur. Je commence par les mollets avec des mouvements en cercle doux et mobiles. « 

[ Elle me montre sa main et m’explique – une vraie technique ! ]

Je fais rouler le médiateur sur ma paume en contact direct avec la peau de Katia. Je veille évidemment à ne pas avoir une pression forte qui pourrait lui faire perdre la confiance qu’elle a en moi. Je continue ce mouvement doux jusqu’aux genoux. Les genoux sont douloureux chez Katia. Etant en fauteuil roulant depuis plusieurs années, elle est sensible. J’ai donc été particulièrement vigilante à cette zone. Avec douceur, j’ai massé en cercle. Je l’observais. Elle semblait si apaisée. [ ….. ] Arrivant au épaules Katia semble ne pas apprécier le contact de l’objet. Elle me l’exprime par des gémissements et repousse ma main. Aussitôt, j’arrête et je lui indique « j’arrête. je comprends ». Je l’invite à se détendre et a observer les mouvements de la lumière projetée par le chariot et à écouter la musique. Après vingt minutes, Katia crie pour me signifier qu’elle ne veut plus continuer. Je respecte son timing. Je respecte ses souhaits. Vous savez mais on n’en parle pas beaucoup mais je respecte aussi son intégrité physique. L’éthique pour moi c’est important. Alors, et lui explique que la séance est terminée. Sonia semble détendue et calme après la séance.

Accompagnateur :  » Votre activité est très intéressante Anita. Comment avez-vous procédé pour réaliser le massage aux genoux alors qu’elle était sur le ventre ? « 

Anita :  » Je l’ai retourné. J’ai eu besoin de ma collègue pour le faire. Je vais vous expliquer. Cela me fait penser qu’à la fin du massage j’ai aussi eu besoin de ma collègue pour la repositionner. Nous avons utilisé un filet. Voilà comment nous avons fait [……..] « 

J’avais obtenu par cet entretien d’explicitation de nombreux éléments enrichissant le dossier VAE. Anita a exploré et mis en valeur tout l’intérêt de son métier. Nous avons atteint le niveau attendu d’explicitations sur les compétences suivantes (citées plus haut) :

  • Instaurer une relation
  • Aider à la construction de l’identité et au développement des capacités
  • Assurer une fonction de repère et d’étayage dans une démarche éthique

Bilan ….

Je suis sortie de cet entretien satisfaite d’avoir permis à Anita d’aller plus loin. Anita a trouvé ses propres ressources et a été suffisamment à l’aise et en confiance pour me relater son activité avec plaisir. La relation entre le candidat et l’Accompagnateur est capitale. La relation permet au Candidat de libérer sa parole et d’être à l’aise.

Je n’ai évidemment pas relaté tout le contenu de mon entretien mais les faits les plus marquants. Nous sommes passées, en 1 heure de temps, de quelques lignes à des paragraphes. Au-delà de ces paragraphes, quel sentiment de fierté j’ai senti dans le regard, l’intonation et les gestes d’Anita. Elle m’a confiée ne pas s’être rendu compte de tous les détails de son activité

J’ai des missions techniques, c’est vrai, que tout le monde ne peut pas faire et je ne m’en rendais pas compte. C’était si naturel.

Candidate Anita

Donner du sens à ce que nous réalisons, ce que nous accomplissons, nous rend plus sereins et plus heureux.

Prenez conscience de votre propre talent. Soyez fiers de ce que vous accomplissez.

J’espère que ce 2nd article sur mes pratiques d’explicitation vous donnera l’envie de pratiquer, d’avancer ou de cheminer différemment dans votre VAE. J’avais véritablement l’envie de partager une fois de plus ma pratique et notamment mon rôle de Facilitateur en VAE.

A bientôt,

Cynthia Pedrosa.
Ni Fée, ni Magicienne mais Passionnée

Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,

Classés dans :,

Cet article a été écrit par Cynthia Pedrosa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *